Quai Lamennais

2019

Sur les quais du centre historique de Rennes, ces anciens bureaux ont été réhabilités en appartement familial.

Notre équipe a repensé les volumes pour créer une belle suite parentale, une grande chambre d’enfant avec sa propre salle de bain et son lit-mezzanine servant également de mur d’escalade, une cuisine discrète intégrée comme un meuble dans la pièce de vie, un bureau / chambre d’ami et une pièce dressing / buanderie.

Une grande coiffeuse a été installée face au lit où trois miroirs reflètent le papier-peint Sarah Lavoine. Comme très souvent nous avons choisi le chêne de fil pour apporter chaleur et authenticité.

Nous avons conservé le colombage existant pour séparer la chambre et le dressing. Un rideau de chez Dedar permet aux propriétaires de fermer, à leur gré, l’espace nuit.

Nous aimons utiliser la moquette dans les chambres pour son côté feutré et phonique. C’est un plaisir de poser le premier pied de la journée dans une moquette épaisse.

Face au lit trois miroirs aux formes variées reflètent le papier-peint Sarah Lavoine dont le motif très graphique vient ressortir sur le mur uni.

L’unité de sol entre la chambre et le dressing agrandit l’espace. La couleur neutre choisie met en valeur la charpente en bois existante.

 

La salle de bain se dessine en transparence à travers la verrière dont le montant oblique fait écho aux colombages.

 

Le dressing en agencement a été traité dans les mêmes tons que les murs et la moquette afin de se faire le plus discret possible.

Une table ronde extensible a été choisie pour apporter un peu de rondeur à cette pièce très stricte. Elle est dans un ton neutre pour ne pas la rendre trop présente.

 

La cuisine en agencement a été traitée dans l’esprit d’un buffet. Le plan de travail en pierre, choisi directement dans le champ avec les propriétaires, vient chapeauter des façades en laque mate. La crédence est volontairement basse permettant ainsi dans le futur d’accueillir un grand tableau en rupture avec l’image des cuisines traditionnelles.

Les colonnes de cuisine sont traitées dans le même blanc que le mur pour se fondre dans l’espace.

Autre détail : le plafonnier Vibia a été chiné pour son originalité et ses courbes.

Afin de rééquilibrer les espaces cuisine et salon, la rupture entre la peinture Kaki et le blanc a été décalée vers la droite.

Une enfilade des années 30 en bois habille le mur Kaki et vient rompre avec l’image des cuisines traditionnelles. Petit plus : cela permet d’y ranger toute la vaisselle.

La suspension TamTam reprend les formes rondes de la table basse en verre et vient rappeler les tons chauds du tapis, du canapé et du parquet. Le tableau coloré vient relever l’ensemble.

Nous avons traité la salle de bain en noir afin de la faire disparaître. Le meuble vasque de chez Porcelanosa a été choisi dans le même ton pour le rendre le plus discret possible.

Réalisé sur-mesure par notre charpentier, ce lit superposé offre deux petites cabanes aux aventuriers de la maison. L’expédition ne s’arrête pas là, un mur d’escalade et des harnais de sécurité les attendent sur le côté pour les emmener vers les sommets les plus hauts.

Réalisé sur-mesure par notre charpentier, ce lit superposé offre deux petits cabanes aux aventuriers de la maison. L’expédition ne s’arrête pas là, un mur d’escalade et les harnais de sécurité les attendent sur le côté pour les emmener vers les sommets les plus hauts.

La salle de bain des enfants a été pensée dans la simplicité : une faïence Metro, un meuble vasque en porcelaine de chez IKEA, un porte-savon de notre enfance et une couleur forte pour relever l’ensemble.

© Crédits photographies : Cyril Folliot

» Revenir à l’ensemble de nos réalisations